Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience et améliorer les performances de notre site Web. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies.
Pour plus d'informations, consultez nos conditions et notre politique en matière de cookies.
Fermer Accepter les cookies

outils pour enseigner à distance : les must have !

29 déc. 2020 .

Blog > outils pour enseigner à distance : les must have !

Grâce au développement des outils des nouvelles technologies, l’enseignement à distance s’est déjà bien développé avant même que n’apparaisse le Covid-19. Avec la crise sanitaire, il devient la base de l’enseignement général, technique et universitaire, qu’importe la filière. Pour cause, les solutions logicielles dont on se sert dans les formations à distance répondent aux besoins actuels des établissements scolaires et universitaires. Ceux-ci ont en effet dû s’y tourner pour continuer leurs activités et permettre à leurs élèves de continuer leur apprentissage en dépit du confinement. Ils font de même pour ceux qui ne peuvent pas assister aux formations en présentiel. Ceux-ci peuvent suivre les cours, mais à distance. Voici un aperçu de certains de ces outils qu’un enseignant à distance doit disposer pour prodiguer ses cours dans les meilleures conditions possible.

L’enseignement à distance, le nouveau défi des enseignants

L’enseignement à distance est en effet le nouveau défi des enseignants qui ont eu l’habitude de dispenser leurs cours en présentiel. Heureusement que les outils issus des NTIC leur permettent d’y arriver sans trop d’encombres. Ils peuvent s’en servir tant pour préparer leurs leçons et exercices que pour distribuer ceux-ci à leurs élèves. Ils peuvent aussi les utiliser pour discuter en direct avec eux des points qu’ils ne comprennent pas bien ou dans lesquels ils ont des difficultés.

5 types d’outils essentiels pour enseigner à distance

Pour enseigner à distance, le formateur doit utiliser un bon équipement comme un ordinateur avec microphone et webcam intégrés. L’usage d’un micro-casque est toutefois conseillé pour bien se faire entendre par les élèves. L’enseignant doit aussi disposer d’une connexion internet haut débit constante qui lui permet de dispenser des cours en direct ou enregistrés. Selon les solutions numériques utilisées, il peut également avoir besoin d’un autre écran plus grand qui lui permettra de gérer celles-ci ensemble et de manière instantanée. L’usage d’un tableau blanc analogique ou numérique serait un plus selon le cas.

  1. Un outil pour communiquer à distance

Pour faire connaître ses cours ou ses formations au public cible, un formateur doit utiliser les canaux de communication en vogue. Ce sont ceux dont les internautes se servent le plus et où il est sûr de les retrouver. Il doit surtout y investir si ses cours ciblent une tranche d’âge précise, des jeunes en quête de formations spécialisant, des mères au foyer, des travailleurs à plein temps...

Le formateur peut aussi créer un site internet y spécialement dédié avec lequel informer sur les offres de formations en cours. Il doit faire de même pour des pages de réseaux sociaux y liés et qu’il doit partager au maximum en ligne. Cela permet de les rendre visibles par les internautes susceptibles de s’y intéresser.

En créant des groupes Whatsapp qui tournent autour de ses cours, un enseignant facilite aussi les échanges d’informations avec son public cible. Via ces canaux, il peut les informer de la date du début ou de la fin des inscriptions, le coût des formations, les modalités de paiement, etc.

Par courriel électronique, le formateur peut également les inviter à des sessions de visioconférence pendant lesquelles il leur délivrera ce qu’il faut savoir à propos de ses formations. On parle des horaires des cours, des outils à utiliser, du matériel nécessaire pour les suivre...

  1. Un outil pour créer des visioconférences 

Pour une visioconférence de qualité, qu’il travaille pour son propre compte ou pour un établissement scolaire, l’enseignant doit disposer d’un outil numérique y spécialement dédié. Il en aura besoin pour animer ses classes virtuelles et discuter avec ses élèves. Un large choix d’outils vidéoconférence est disponible pour cela, allant des plus classiques aux plus innovants et qui offrent différentes fonctionnalités.

Skype

Skype est l’un d’eux, un outil élaboré par Microsoft et qui ne cesse d’évoluer au fil du temps. Il permet de passer des appels vidéo gratuits en un simple clic, sans avoir besoin de s’y inscrire ni de le télécharger. Il suffit pour cela d’ouvrir un navigateur, de créer un lien et de le partager avec les personnes avec qui on souhaite discuter. Ce logiciel supporte jusqu’à 100 utilisateurs lors d’une vidéoconférence de quoi satisfaire aux besoins d’un enseignant en ligne. Via la fonctionnalité du partage d’écran, ce dernier peut partager avec ses élèves les cours et les devoirs. Ces étudiants peuvent aussi enregistrer l’appel et y revenir plus tard dans un délai de 30 jours pour prendre des notes. L’une des dernières fonctionnalités de Skype est la fonction de flou d’arrière-plan qui empêche de distinguer le lieu d’où on s’y connecte. Elle est très pratique quand on se trouve dans la chambre ou le bureau et que tout y est encore en désordre...

Google Hangouts

Google Hangouts est un autre, un outil de vidéoconférence et de messagerie instantanée développé par le Géant du Net. À lui seul, il remplace 3 services de messagerie élaborés anciennement par l’enseigne, mais qui étaient tellement désorganisés qu’ils n’arrivaient plus à faire face aux concurrents. Désormais, on peut organiser avec, une vidéoconférence entre 2 à 10 utilisateurs. Le service est disponible via le site web de Gmail ou les applications mobiles pour Android et iOS. L’option d’appel de Google Hangouts n’est toutefois pas disponible dans certains pays comme l’Argentine, la Chine, le Ghana et autres.

Google Meet

Avec Google Meet, un enseignant à distance peut aussi organiser une visioconférence avec ses élèves. Développé par Google, cet outil va d’ailleurs remplacer la version classique de Google Hangouts. Ses fonctionnalités comptent entre autres la prise en charge jusqu’à 100 participants par appel pour la G Suite Basic. La G Suite Business supporte jusqu’à 150 participants par appel et la G Suite Enterprise, 250 participants. Il permet aussi le partage d’écran pour la présentation de documents, de feuilles de calculs et de présentations. Il permet également de participer à des réunions via le Web ou les applications Android et iOS. Dans sa version gratuite, les réunions ou les appels gratuits sont en outre limités à 60 minutes seulement, tandis que certaines fonctionnalités deviennent payantes.

Zoom

Actuellement Zoom est actuellement l’une des solutions de visioconférence, de messagerie et de partage de contenu en temps réel le plus utilisé dans le monde. C’est pourquoi il fait partie des outils d’enseignement à distance dont tout bon professeur doit disposer.

En effet, l’outil facilite la création en direct des vidéoconférences comme il permet aussi d’enregistrer celles-ci pour les visionner plus tard. Grâce à lui, un formateur arrive à organiser des salles de classe virtuelles et collaboratives que ce soit pour ses cours ou pour ses travaux pratiques. La version de base gratuite de Zoom supporte jusqu’à 100 participants par réunion. Si celle-ci se déroule en face à face, il n’y a aucune limite de durée, mais s’il s’agit d’une réunion en groupe, celle-ci est limitée à 40 minutes maximum. D’autres versions payantes Pro et Affaires de l’outil existent pour les petites et les petites et moyennes équipes.

Microsoft Teams

Microsoft Teams dispose aussi des fonctionnalités de tchat et de vidéoconférence autour desquelles s’articulent d’autres services connus de Microsoft dont Word, Excel, PowerPoint, Form, etc. Sa version éducation permet aux enseignants à distance de créer 4 types d’équipes dont les « Classes », les « PLC », les « Staff » et les « Autres ». Si les « Classes » sont dédiées aux enseignants et aux élèves, les « Autres » sont destinés aux clubs ou groupes d’étudiants. Il faut pourtant bien identifier les statuts quand on se sert de cet outil pour organiser un cours à distance. Il faut bien préciser celui de l’enseignant en tant qu’organisateur et celui des élèves en tant que participants. Il est également conseillé de bien préparer en avance ses ressources dans OnerNote ou PowerPoint avant de s’en servir.

Jitsi

Jitsi est un autre outil d’enseignement à distance qui a le mérite d’être Open Source et gratuit quoiqu’il ne soit pas très populaire. Constitué de Jitsi Videobridge et de Jitsi Meet, il permet d’organiser des visioconférences grâce à ses fonctionnalités : audio, appel, enregistrement et diffusion simultanée. Application Web, Android, iOS et Linux, l’outil est entièrement gratuit et accessible à tous. Ses autres fonctionnalités comptent le partage d’écrans et de présentations, l’accès sécurisé à la salle de vidéoconférences, l’éditeur de texte collaboratif et le tchat. Par contre, il transmet la vidéo et l’audio à chacun des participants, mais ne les fusionne pas tous.

  1. Un outil pour partager des fichiers 

Comme tout enseignement à distance s’appuie sur des documents qu’il s’agisse de cours de littérature, de mathématiques ou autre, il faut servir d’un bon outil pour les envoyer. En effet, à cause de la distance, il est impossible de les donner en main propre aux élèves. Certains ne peuvent pas non plus être envoyés par mail si un peu trop volumineux. De plus, cette dernière option ne permet pas le partage immédiat des supports et peut chambouler le déroulement des cours.

L’idéal est de se servir d’un outil numérique qui permet de centraliser en un seul point tous les échanges de fichiers pour qu’ils ne se mélangent à d’autres documents. C’est dans ce sens qu’un outil de travail collaboratif est indispensable pour mieux organiser les classes virtuelles et éviter aux mails de s’accumuler. Il en existe également un certain nombre parmi lequel les formateurs peuvent choisir.

Google Drive

Google Drive en fait partie, un outil grâce auquel stocker et partager à la fois des fichiers et des dossiers dans les Clouds. Il est accessible par tous que ce soit sur un ordinateur de bureau ou sur un terminal de connexion mobile. Avec, un professeur peut partager un document à tous les élèves, il lui suffit de leur transmettre l’URL du document en question. Un enseignant peut aussi faire de même avec ses confrères et collègues dans le cadre d’une collaboration entre professionnels. Quand besoin est, l’enseignant pourrait s’en servir pour transmettre un document à chacun des étudiants grâce à un accès restrictif entre lui et l’élève uniquement. Il en est de même du côté des étudiants quand ils doivent rendre un devoir à corriger.

Google Classroom

Google Classroom permet aussi aux enseignants à distance de créer des cours, distribuer des devoirs, les noter et les commenter. Cet outil leur permet de centrer en un seul endroit leurs fichiers sans avoir à les stocker ni à les chercher un peu partout dans leur ordinateur. Grâce à cette solutions élaborée par la firme de Mountain View, un enseignant peut distribuer un document aux élèves sur lequel ceux-ci peuvent travailler en même temps. Cela permet d’animer la classe virtuelle, car active les discussions et incite chaque élève de s’exprimer. Quel que soit le moment ou l’endroit, élève comme enseignant peut s’y connecter pour accéder aux cours, aux devoirs et aux commentaires.

One Drive

One Drive en est un autre, développé par Microsoft et qui dispose des mêmes fonctionnalités que Google Drive. Avec, les étudiants et les enseignants peuvent stocker en ligne leurs fichiers et y accéder en tout temps, ce, sur n’importe quel appareil de connexion. En s’en servant, les formateurs peuvent aussi partager avec les élèves les supports de cours afin d’optimiser les formations via les logiciels Office.

Dropbox

Dropbox est un autre outil de partage de fichiers connu dont peuvent se servir les enseignants à distance. Il s’agit d’un espace de travail intelligent dans lequel un formateur peut rassembler ses documents tout en continuant à utiliser d’autres outils. Il l’aide à se concentrer sur l’essentiel en facilitant la recherche des dossiers et fichiers dont il a besoin.

Apolearn

Solution complète d’e-learning, Apolearn sert également à tous les formateurs dans la conception et la diffusion de leurs cours à distance. C’est une plateforme de LMS qui englobe toutes les fonctionnalités indispensables à la mise en place d’un tutorat en ligne. Elle permet d’attribuer des devoirs aux élèves et d’évaluer ceux-ci en même temps. L’outil s’adapte à tous les types de pédagogie existants qu’il s’agisse de cours en présentiel, de formations hybrides ou d’enseignement à distance. Il facilite la digitalisation des formations pour que tout un chacun puisse y accéder.

  1. Un outil pour les avis et les commentaires

Quand on enseigne à distance, il est important d’avoir de retours de ses élèves et étudiants quant à la qualité de l’enseignement dispensé. Leurs avis aident en effet se rendre compte si la formation est suffisamment riche et donne envie d’apprendre plus ou s’il faut y améliorer quelque chose. Cela permet à l’enseignant d’élaborer ses cours de manière à atteindre de nouveaux objectifs. L’usage d’un outil numérique avec lequel récolter ces avis et commentaires est ainsi indispensable, car fait gagner du temps. Il permet aussi de prendre du recul et de réfléchir à une solution de manière posée.

Google Forms

Google Forms en est un exemple, un outil polyvalent avec lequel créer des sondages et des questionnaires. Il aide l’enseignant à collecter les informations personnelles de ses élèves, dont leurs noms, prénoms, adresses, passions et autres afin de mieux les connaître. L’outil lui sert aussi à jauger de la compréhension et de l’apprentissage d’un cours qui vient d’avoir lieu. Pour cela, il envoie le questionnaire aux élèves et leur demande de le remplir avant que le cours ne se termine. L’enseignant peut aussi utiliser Google Forms pour créer et collecter des devoirs ou s’informer du ressenti de chaque élève par rapport à un cours ou une matière.

  1. Un tableau blanc numérique ou virtuel 

Quand on enseigne à distance, il arrive également qu’on ait besoin de faire un schéma pour illustrer une explication comme lors d’un cours en présentiel. C’est pourquoi l’usage d’un tableau blanc numérique est nécessaire pour faire des esquisses et les montrer instantanément aux élèves au fur et à mesure de l’explication. C’est notamment le cas lors de la création d’un mind map ou d’une carte mentale qui requiert l’utilisation d’un outil y spécifiquement dédié. En se servant d’un tableau blanc virtuel, un formateur arrive aisément à créer le contenu de son cours avec ses élèves afin d’en discuter avec eux des points importants. Ainsi, il implique directement ses élèves dans le cours et les engage un peu plus dans le déroulement de celui-ci, du début à la fin. De ce fait, la distance ne constitue plus un frein à l’enseignement, car il est possible de le faire dérouler comme en présentiel grâce au tableau blanc numérique.

Stoodie

Stoodie est une application web gratuite qui met à la disposition de tout enseignant à distance un tableau blanc collaboratif. Celui-ci peut s’en servir que ce soit en classe réelle ou à distance, il y dispose de pages blanches de travail sur lesquelles écrire des textes. Il peut aussi y dessiner à main levée des croquis ou ajouter des formes simples comme des carrés, des ronds ou des lignes. Il peut également y insérer des images ou des textes pour mieux illustrer ses explications. Si besoin est, l’enseignant peut aussi se servir du micro ou de l’espace dédié au tchat de l’outil pour discuter directement avec ses élèves. Il peut y créer autant de pages qu’il souhaite, elles seront sauvegardées sous forme de classe numérique. Le nombre de participants y est en outre illimité.

Vous avez aimé cette article?


Commentaires